Domestikpark
Comme pour tout être vivant, la qualité de l'alimentation est capitale pour nos animaux. Quelques bases suffisent pour acquérir de bons reflexes.
Nous ne parlerons ici que des races dont nous nous occupons actuellement.
Les poules:
Si personne ne nourrissait quotidiennement un groupe de poules, que rechercheraient elles à manger?
Des grains et céréales, des insectes, de l'herbe et diverses pousses de plantes sauvages, des escargots et des petits cailloux pour faciliter la digestion.

On comprend donc que la poule a besoin d'un apport conséquent de céréales, de protéines et de verdure.

Les volailles qui ont la chance de profiter d'un large espace herbeux comblent déjà une grande partie de leurs besoins grâce aux petits animaux qu'elles dénichent dans le sol et un apport constant de verdure.

Il faudra bien sûr compléter ce menu par une bonne dose de céréales (blé, maïs sans excès, avoine, sorgho...)
Les poules pondeuses ont un besoin accru de protéines pour produire la quantité d'oeufs espérée.
C'est pourquoi les races pondeuses, en tout cas les souches industrielles sont nourries avec un mélange dit pondeuses.
La différence ? Ces mélanges sous forme de farine ou de grains et granulés mélangés contiennent au minimum 16 % de protéines.
D'où proviennent ces protéines?
Il ne s'agit pas de farine animale telles que celles distribuées pendant une sombre époque au gros bétail.
Les protéines sont toutes d'origine végétales, grâce à un mélange de grains bien dosé.
La présentation de cet aliment sous forme de farine signifie simplement qu'il a été finement concassé. La présentation sous forme de granulés indique que l'aliment a été aggloméré pour éviter que certains animaux ne trient et déséquilibrent ainsi leur ration.
L'aliment complet sur le marché des poules pondeuses est donc un aliment plutôt sain et simple. Les seuls additifs sont des minéraux et vitamines. On est loin des croquettes pour chien et chat qui sont un véritable scandale. Analysez leur composition, vous vous apercevrez qu'on les nourrit malheureusement avec un aliment très proche de celui de la poule!
Reste que toutes les poules ne profitent pas d'une quasi liberté en parc spacieux. Il manque dans leur espace: les protéines, apportées par l'aliment "pondeuses" et la verdure. Comment combler ce dernier manque?

L'herbe! Pas de meilleur aliment pour une poule. Riche en fibres et en vitamines. Ramassez-en à volonté au printemps et à l'automne.
Pour compléter, des légumes et des fruits. Plus de légumes que de fruits. Certains donnés tel quel (salades et légumes feuilles), d'autres plus coriace râpés ou hachés.
Alors, si vous comptiez sur vos poules pour faire des économies... on va pas vous mentir. Les restes de table, c'est un argument de vendeur et uniquement de vendeur. Vous ne parviendrez jamais à nourrir même une seule poule avec vos restes de repas. Surtout que vous ne pouvez pas tout donner à vos poules. En gros, rien d'épicé. Alors à moins que vous soyez crudivore...
Des pâtes, c'est bien (nature ou avec du beurre ou de l'huile), le riz aussi, les épluchures de fruits et légumes mais pas tous (pas de pomme de terre, avocat...)

Le pain sec trempé c'est bien aussi. Mais en plus de tout ça, il faudra quand même ajouter environ 150 gr de grain par poule et par jour.
Dans la catégorie 'j'ai toujours fait comme ça', on rencontre de temps à autre des personnes qui donnent uniquement du blé parce que c'est pas cher(quoi que...), du pain dur et des restes.
Si c'est votre cas, ne le dîtes pas quand vous nous rendrez visite. Vous risqueriez de repartir sans poules.
Et enfin: de l'eau propre changée chaque jour et un abreuvoir désinfecté au moins une fois par semaine.
Les cochons d'Inde:

Le cochon d'Inde est un herbivore stricte. Le lapin non. Qu'elle différence?
Le cochon d'Inde ne doit manger QUE des végétaux. Foin, herbes, légumes, feuilles et fruits.
Le lapin lui ajoute quelques céréales à son menu.

Vous pouvez donc écarter 95 % des mélanges "spécial cochon d'Inde" vendus en animalerie.
Alors, rien de plus facile que de nourrir un cochon d'Inde (des cochons d'Inde car ils ne doivent jamais vivre seuls)! Ramassez lui de l'herbe fraîche! C'est complet, il adore et c'est gratuit!

Achetez lui aussi une belle botte de foin. Une botte de 20 kg, c'est le prix d'un paquet de 2.5 kg en magasin. Après c'est chacun qui voit.

Et pour varier les plaisirs, un jour de la tomate, de la salade, un concombre, une carotte, de la pomme, du celeri...

Cet animal est malin. Offrez lui une endive, il va se jeter dessus. Offrez-lui en une le lendemain, il aurait préféré une carotte. Le secret avec les cobayes, c'est la variété. Ceci permet aussi d'offrir un large évantail de vitamines.
Parlons en des vitamines! Oui, tout le monde le sait maintenant, le cochon d'Inde ne fixe pas la vitamine C. Aussi, on ne vous laissera pas sortir d'une animalerie sans vous avoir forcé à acheter un flacon orangeâtre de vitamines indispensables si vous aimez VRAIMENT votre cochon d'Inde. Blabla de vendeurs.
Ramassez un bon sac d'herbe à la place. Vous aurez de la vitamine en direct et à volonté.
Et enfin: de l'eau propre changée chaque jour et un abreuvoir désinfecté au moins une fois par semaine.
Les cailles:

Le régime alimentaire de la caille est proche de celui du poussin. Idéalement donc, on lui distribue des granulés poussin, pintadeau, faisandeau.

Elle aussi apprécie les végétaux mais s'en passe aussi facilement. Elle consomme beaucoup de grit et recherche sans cesse à picorer des insectes.

Si vous souhaitez que vos cailles pondent même en hiver, il faudra distribuer cet aliment complet toute l'année. Elles devront également vivre à la lumière du jour.

Des cailles qui vivent sous abri sombre, cave, garage ou cabanon s'arrêteront de pondre dès que les jours raccourcissent.
Et enfin: de l'eau propre changée chaque jour et un abreuvoir désinfecté au moins une fois par semaine.